Building écolo

Je n'aime pas les grandes tours. Ces grands buildings froids qui nous cachent la vue du ciel. Dans certain quartier, on doit quasiment lever la tête à 90 degrés pour voir la couleur du ciel.
Je n'apprend rien à personne en disant qu'en Chine, pour construire ces monstrueusités, on détruit des quartiers entiers pour le bonheur des grosses boites et des agences immobilières. En plus de prendre de la place, de nous cacher la vue, d'expulser des familles, ces tours immenses consomment et donc polluent énormément.

Donc lorsqu'un nouveau building géant est en préparation, ça me fait moyennement plaisir.

C'est alors qu'arrive la Pearl River Tower à Canton : "ce sera l'un des bâtiments les plus écologiques du monde", selon ses concepteurs (cabinet américain Skidmore, Owings & Merrill)

Pour alimenter cette tour de 71 étages, occupés par les bureaux de la China National Tobacco Corporation, les architectes ont élaboré un cocktail d'éoliennes, de capteurs solaires, d'énergie géothermique et espèrent que la tour sera aussi proche que possible de l'auto-suffisance énergétique. La façade du gratte-ciel est étudiée pour amplifier la vitesse du vent de 50% pour accroître le rendement énergétique de ses éoliennes. Lesquelles fourniront la ventilation, le chauffage et le refroidissement de la tour. L'eau chaude du bâtiment sera également fournie par le soleil.

Econome en ressource, la tour sera aussi en pointe côté recyclage, avec des récupérateurs d'eau de pluie.

Une tour qui va produire plus d'énergie qu'elle en consomme. Etonnant, surtout de la part de la Chine. A surveiller de près donc 😉 (Sortie prévue pour 2009).

image

image

image

image

 

Sources : - De Canton à New York, des gratte-ciel plus écologiques
- Skyscrapercity (photos)

This entry was posted in China, Guangzhou and tagged , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

6 Responses to Building écolo

  1. Julien says:

    Ils sont beaucoup orientés vers l'écologie, les petits chinois. Beaucoup plus que certains pays donneurs de leçon. Par ailleurs le building est rigolo, on dirait un doigt aux rayons X ^^
    On va dire que c'est un doigt à destination du pays qui a le plus gros taux de pollution par habitant~~

  2. Roro says:

    Euh oriente ecologie oui et non, dans un sens il y a le trie collectif dans un autre les usines recrachent totu direct dans le ruisseau du coin ....

    Sinon sympa ce building, mais que pense la wwf de ce systeme d'acceleration de 50% du vent qui va casser le coup des petits oiseaux de passages contre la grille protectrice des eoliennes ou meme pire en faire de la bouillie? hein c pas scandaleux ca !!!! hihi :)

    ok ok je sors

  3. neinei says:

    merci de ton passage, bien documenter ton blog, je cherchais ou il allais faire cette tour.
    bienvenue sur mes 2 blog
    artde-chine.over-blog.com
    amities
    qing et rene

  4. Dany says:

    Bel article, qui me plait beaucoup , étant sensible à la pollution et à l'environnement. Je vais me renseigner plus avant et certainement faire aussi un article (avec lien vers ton site ,bien sur,pour avoir dévoilée cette info) . Cette tour me fait un peur , plus de 300m !! . A bientôt et bonne semaine.

  5. Hello ,

    Intéressant, même si c'est rigolo, mais en général je n'arrive pas à associer les mots écologique et américains...
    En tout cas si cela fonctionne, c'est plutôt une belle initiative...

    Mathieu

  6. olivier says:

    très intéressant comme conception. je suis d'accord avec Mathieu, écolo et américain difficile de faire le rapprochement.

    Mais bon cela doit pas mal rapporter. si ils le font.

Leave a Reply